Voyage dans le désert rouge (7/7) : Kakadu et Litchfield National Parks – Darwin

Publié le par Guillaume BRUNEAU

P1160025

 

 

 

 

 

En remontant vers le nord, le premier parc national après Katherine est Kakadu National Park, l’un des plus beaux d’Australie. Petite déception, encore, les principaux points d’intérêt étaient fermés en raison des fortes pluies d’été du Queensland. L’eau n’était pas le principal problème. Le vrai problème, c’était les crocodiles que les rangers devaient retirer. De toute façon, nous n’avions pas de 4x4 (ces points d’intérêt n’étaient accessibles qu’en 4x4, le plan était de faire du stop) et cela nous a peut-être évité de longues galères.

 

 

 

 

 


P1150763P1150779

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avions tout de même de très belles choses à voir dans le Kakadu National Park. Gunlom fut notre premier arrêt. A Gunlom on trouve de belles chutes avec des bassins pour se rafraichir. Cet endroit est aussi épargné par les crocodiles donc aucun risque.

 

P1150782P1150791

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Petite explication sur les crocodiles : il y a deux types de crocodiles : les salties et les freshies, les crocodiles d’eau de mer et les crocodiles d’eau douce. Les premiers sont très dangereux et s’attaquant à l’Homme (ils font une dizaine de mètres de long). Les seconds sont moins dangereux car ils ne s’attaquent normalement pas à l’Homme, ils n’attaquent que lorsqu’ils se sentent menacés pour se défendre (protéger les œufs par exemple). Le gros problème des salties est qu’ils remontent le cours des fleuves et rivières en été à cause des inondations provoquées par les pluies. Ainsi, à la fin de la saison, les rangers doivent les retirer des parcs pour la sécurité des touristes.

 

P1150841P1150801

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le chemin pour se rendre à Gunlom était en terre (ce ne serait pas drôle sinon) et la piste très accidentée. Manon, au volant, s’est amusée sur ce chemin ! Après une bonne petite ascension, on pouvait profiter d’une très belle vue avec piscine à renversement (la cascade du bassin du dessous – 50 mètres environ).

 

P1150816P1150818

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Puis direction le camping où nous avons fait connaissance pour la deuxième nuit consécutive avec les moustiques. Leur compagnie est particulièrement désagréable. Ces derniers sont très nombreux et impossible de rester dehors bien longtemps sans anti-moustique. Le matin, les tentes étaient recouvertes de moustiques qui, assez ouf, plantaient leur trompe dans la moustiquaire au cas où nos membres se poseraient sur elle.

 

P1150824P1150829

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1150907

Le lendemain, nous avons visité de nombreux sites aborigènes avec de très belles peintures représentés toutes sortes de choses de leur environnement et de leurs croyances. Un ranger était à disposition pour donner des informations sur la tradition aborigène. En effet, Kakadu est avant tout u haut lieu de la culture aborigène. Pour conclure la journée, nous nous sommes rendus à Ubir, un lieu splendide d’où l’on surplombe toute la vallée. On voit jusqu’à l’océan ! Le soir, nous voulions à tout prix quitter les moustiques, nous avons roulé longtemps pour fuir de Kakadu. Nous nous sommes retrouvés devant un panneau indiquant Lagoon. On a essayé car il était très tard. On s’est retrouvé sur une route en terre interminable. Finalement on croise des chasseurs de cochon sauvage en pick up qui nous disent que c’est plus loin. Problème, lorsque l’on arrive on ne sait pas où est l’eau et on a peur des crocodiles, le lieu était vraiment glauque et faisait décor de film d’horreur. On finit par s’installer et on est assailli par les moustiques. Objectif : Echec ! Mais une bonne soirée surréaliste !

 

 

 

P1150854P1150888

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le deuxième parc national sur la liste était Lictchfield National Park, un parc familial où les Australiens de Darwin viennent se saouler dans l’eau le week-end. Les chutes d’eau comme les campings étaient assaillis de familles australiennes. La plupart avaient la glacière pleine de bières. Manon et Tobbias ont été pris en stop par un australien cliché au possible. Lui et sa femme étaient totalement saouls et, bien évidemment, conduisaient ! Le trip des gens est de s’asseoir dans l’eau et vider des bières. En plus de cette expérience culturelle nous avons découvert un très joli parc.

 

P1150897P1150925

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1150912

 

 

Enfin, il était temps de revenir sur Darwin pour prendre notre avion. Nous avons déposé nos affaires à l’aéroport et avons passé la journée dans Darwin. Après avoir laissé la voiture, sans accroc, à l’agence de location après 7000 km parcourus, nous avons fait un petit tour dans cette ville semblable aux autres villes du Northern Territory. On ressent l’Australie profonde (pas forcément celle que l’on aime), la ségrégation avec les aborigènes. Manon a eu l’occasion d’acheter un appareil photo étanche pour nos voyages sur la côte est. Nous avons laissé Tobbias et Thomas dans une auberge de jeunesse et sommes partis avec Thibault pour l’aéroport. Notre avion était à 5h du matin, nous avons donc passé la nuit dans l’aéroport. Heureusement, il y avait internet pour passer le temps.

 

 

 

 

C’est ainsi que nous avons conclu notre voyage dans le désert rouge, sur internet dans l’aéroport de Darwin ! Quelques heures plus tard, nous retrouverions Céline, Lydie et Laura pour un autre voyage, sur la côte est cette fois.

P1150938P1160026

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Panorama Kakadu

Publié dans Australie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article