Voyage dans le désert rouge (4/7) : Uluru et les Olgas

Publié le par Guillaume BRUNEAU

L’étape incontournable en Australie : Uluru ! Uluru est situé en plein milieu de l’Australie au sud d’Alice Springs dans un resort à 25$ l’entrée. Nous nous sommes plutôt bien débrouillés et avons évité de payer le camping pour le soir en trouvant une aire de repos pleine de monde (des campers sans le sous, comme nous). Mais avant, nous avons eu le temps d’admirer depuis la route le mont Conner qui ressemble beaucoup à Uluru (beaucoup le confondent), de récupérer Thibault et d’assister au coucher de soleil.

 

Panorana Mt Conner route

C’est sur l’aire d’observation du Mt Conner que nous avons déjeuné. La vue était de bon niveau. Sur cette aire, c’est le défilé incessant des bus de tourisme qui s’arrêtent pour 5 minutes. Je suis sûr que certains guident s’amusent à faire croire aux touristes que le rocher observé est Uluru. On peut quasiment traverser la route sans regarder (parce que non fréquentée et parce tous les bus s’arrêtent tous au niveau de l’aire).  Près de cette aire, une terre rouge comme on ne l’a jamais vu !

 

P1140979

 

 

P1150021-1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Thibault devait nous rejoindre à l’aéroport d’Uluru (en effet, il y en a un). Nous sommes bien arrivés pour le récupérer. Il a tout de même attendu plusieurs heures en se demandant si nous allions arriver un jour. Nous ne pouvions résister à la tentation de s’arrêter en chemin pour prendre une douche après 2 jours de privation…

 

Panorama Uluru et Olga lever de soleil

 

Nous sommes pile arrivés pour le coucher de soleil. Tout le monde se gare sur un parking et attend près de sa voiture la descente du soleil (drive through coucher de soleil). Aucune déception, bien au contraire ! On a beau le voir sur les cartes postales, le rocher est vraiment très impressionnant dans la réalité. Petit à petit l’ombre a gagné du terrain jusqu’à la pénombre. Tobbias et Thomas ont rencontré d’autres allemands sur le parking avec qui ils ont sympathisé. Une fois la nuit totalement tombée, nous nous sommes dirigés vers le camping après une courte halte dans le resort de Yulara. En effet, Uluru est le seul endroit de la zone où le réseau mobile passe !

 

P1150064P1150076-1

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons vécu la nuit la plus froide de tout le périple. Le thermomètre est certainement descendu en dessous des 0°C (comme quoi l’Australie peut être froide aussi). Thibault a eu son baptême du feu (ou de la glace). Non seulement cette nuit a été mauvaise mais aussi courte puisque nous nous sommes levés vers 5h du matin pour assister au lever de soleil (qui dit camping gratuit, dit camping loin d’Uluru, environ 50 km, une distance plutôt courte d’ailleurs pour tout Australien). Nous l’avons attendu longtemps ce soleil gelés de la tête aux pieds en face d’Uluru. Sur le débat coucher de soleil VS lever de soleil, je dirais que le lever de soleil est plus brutal sur le rocher, on ne voit pas l’ombre descendre.

 

P1150091P1150132

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après le lever de soleil, tout le monde a quitté le parking, pas nous. Nous ne pouvions nous refuser un petit déjeuner devant Uluru. Ainsi, petit déjeuner au cours duquel j’ai pu remarquer que les toilettes d’Uluru sont alimentés par des panneaux solaires (respectueux de l’environnement en plus !). Après cette petite pause, nous sommes partis pour une randonnée de 3h au pas de course pour faire le tour de sa Majesté, 10km. On peut dire que l’on a vu le rocher sous toutes ses coutures. Nous nous sommes abstenus pour l’escalade pour deux raisons : interdit par la tradition aborigène, très dangereux (des gens meurent chaque année). Nous avons déjeuné tout près du chemin d’escalade et on a pu constater que les personnes avaient des difficultés à monter.

 

P1150146P1150223

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enfin, dans l’après-midi, nous avons fait le tour des Olgas, des formations rocheuses plus complexes qu’Uluru à travers la randonnée de la vallée des vents (Valley of the Winds). Cette randonnée était particulièrement sublime puisque nous avons pu évoluer à travers les différents rochers, voir au loin les paysages dignes des savanes africaines. Nous avons terminé la journée en beauté par le coucher de soleil sur les Olgas.

 

Panorama dans Olgas

Nous nous sommes ensuite dirigés vers le King’s Canyon après une nuit dans un camping encore gratuit un peu plus loin que le précédent et où il y avait des douches.  

 

Panorama Savane Olgas

Publié dans Australie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article