C’est mieux la East Coast ou la West Coast ? (1/3) : Cairns, les forêts tropicales et la grande barrière de corail

Publié le par Guillaume BRUNEAU

 IMGP0046Tout au long de notre voyage sur la West Coast, c’est la question que Manon et moi posions aux autres qui avaient déjà voyagé sur la East Coast tellement la première était bien.   Il était, en effet, difficilement imaginable de faire mieux. Mais aussi, les autres n’ont pas arrêté de nous dire  que, finalement, la West Coast était bien mieux. On nous a décrit une côte est pleine de tIMGP0051ouriste (dans un référentiel  australien !), un lieu pour les backpackers qui font la fête tard dans la nuit. Au contraire la côte ouest était plus sauvage avec des paysages mieux préservés et plus diversifiés. Nous avions donc pour mission de voir par nous-mêmes comment était réellement la East Coast Australienne, si nos amis étaient un peu sévère avec elle.

 

C’est ainsi que nous sommes arrivés un beau matin de la fin du mois de juin sans avoir dormi la nuit précédente (souvenez-vous, la nuit dans l’aéroport de Darwin). Céline, Lydie et Laura était arrivées le jour précédent de Sydney et eurent la gentillesse de récupérer la voiture de location et venir nous chercher à l’aéroport. Direction le premier backpacker, et donc le premier lit, de notre dernier voyage en Australie (depuis 3 semaines tout de même !). Mais à peine remis de nos émotions, nous devions déjà préparer les excursions de notre voyage (grande barrière de corail, Whitsunday Islands, Fraser Island). Premier point négatif de la côte est, vous devez payer pour aller voir des choses. Sur la côte ouest, tout est à portée (même le récif corallien, à 10 mètres de la plage).

 

IMGP0055IMGP0062

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cairns est remplie d’agences de voyages et dépourvue d’un vrai office de tourisme. Il fut difficile de faire un choix à travers toutes ces offres. Pour la Grande Barrière, nous avons choisi une offre à un prix raisonnable, ni trop chère, ni trop bon marché (dans ce cas, on risque d’être déçu). Pour la suite, nous avons choisi l’offre « palace backpacker » comprenant Withsunday Islands et Fraser. Je vous expliquerai plus tard pourquoi ce n’était pas forcément le meilleur des choix.

 

IMGP0067IMGP0071

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Withsunday Islands et Fraser étaient encore bien loin (10 jours plus tard pour le premier, à la fin du voyage pour le second). Direction le port le lendemain matin en direction de la Grande Barrière de Corail. Nous avions de la chance, pas trop de vent (dans le cas contraire, cela secoue sec et risque d’être malade). Il ne faisait pas très chaud mais cela passait (l’eau était à 22°, en hiver ; elle monte à 30 en été). La croisière a plusieurs étapes : un petit briefing pour vous expliquer comment utiliser le matériel de plongée en surface (snorkelling – qui vient de snorkel = tuba), un premier spot de plongée, le déjeuner, un deuxième spot de plongée et le retour avec « chanteur » en live.

 

IMGP0075IMGP0107

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Incontestablement, la Grande Barrière de Corail est magnifique. Nous avons la chance d’avoir ramené des photos sous-marines (grâce à Manon qui casser la tirelire pour un appareil photo étanche – et incassable^^). Les coraux sont de couleurs très différentes contrairement à la West Coast où il faut aller assez loin pour observer la même chose (au risque de mourir – I mean it – les courants sont très souvent violents). Les poissons sont aussi plus nombreux et plus diversifiés. A mon grand désespoir, nous n’avons pas vu de poissons clown mais normalement on en voit.

 

IMGP0113IMGP0127

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bilan Etape 1 : Grande Barrière de Corail : East Coast wins. Si vous voulez voir les plus beaux poissons et les plus beaux coraux d’Australie, vous devrez payer et aller sur la côte est. Le récif corallien de la côte ouest est aussi magnifique mais moins beau que celui de la côte est.

 

IMGP0150IMGP0157

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après cette belle journée pleine de découvertes (un milieu peu observé par l’Homme, c’est quand même cool de se baigner dans un aquarium !), nous sommes partis vers le nord et les forêts tropicales. Là les choses ont commencé à dérailler. Le ciel normalement parfaitement bleu s’est recouvert d’un voile épais et gris qui restera et nous accompagnera les 10 premiers jours (et en fait tout le long du voyage où on a esquivé au mieux la pluie).

 

IMGP0170IMGP0197

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Malgré les nuages, nous avons vu les belles forêts tropicales et Cape tribulation. Le petit côté aventurier dans Cape Tribulation est cet isolement créé par la traversée nécessaire en ferry au milieu de la route. En effet, la route est coupée par un large bras de mer donc tout le monde doit passer en bateau. Nous n’aurons pas pu voir le Cap sous le soleil et donc désolé pour la médiocre qualité des photos.

 

P1160072P1160089

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après ce petit tour dans le nord, nous avons raccompagné Laura à l’aéroport (notre amie rentrait pour la France début juillet) et avons continué vers le sud.

 

P1160099P1160109

Publié dans Australie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article